Droits interimaires

Les droits des intérimaires

 

Le salaire

La rémunération du collaborateur intérimaire doit être égale, primes et accessoires incluses, à celle que percevrait, après période d'essai, un salarié de qualification équivalente occupant le même poste de travail au sein de l'entreprise utilisatrice.

Lorsqu'une réévaluation des salaires a lieu au sein de l'entreprise utilisatrice, l'intérimaire doit également en bénéficier.

L'indemnité de fin de mission

Cette indemnité est destinée à compenser la précarité de l'emploi de l'intérimaire.
Versée à l'issue de chaque mission effectivement accomplie, elle s'élève à 10% de la rémunération totale.

L'IFM n'est pas due dans les cas suivants :

-  Le contrat a été rompu à l'initiative du salarié intérimaire,
Le contrat a été rompu à l'initiative de l'entreprise utilisatrice pour faute grave,
Le salarié intérimaire a été embauché en contrat à durée indéterminée par l'entreprise utilisatrice à l'issue de sa mission.

L'indemnité de congés payés

Cette indemnité s'élève à 10% de la rémunération totale (salaire + IFM) et est versée en fin de mission.

Les avantages

Les jours fériés et ponts:

Le seul jour férié chômé et légalement payé est le 1er Mai,

Le paiement des jours fériés et ponts est dû à l'intérimaire dès lors que les salariés permanents de l'entreprise utilisatrice en bénéficient, et à condition qu'il ait travaillé la veille et le lendemain du jour férié / pont, et qu'il ne soit pas récupérable.

L'accès aux équipements collectifs

De la même façon que les salariés de l'entreprise utilisatrice en bénéficient,
les collaborateurs intérimaires doivent avoir accès:

-  Aux moyens de transport collectifs,
Aux installations collectives,
Aux tickets restaurant.

/

131 avenue Gallieni  - 94160 Saint Mande - Métro : St Mande - Tel : 01 43 28 40 03 - Fax : 01 43 65 22 10

joomla template